LA CONCEPTION ET L’EXPLOITATION APPROPRIÉES DE HOTTES YANKEE RÉDUISENT LES ENTRETIENS RÉGULIERS
La hotte Yankee est un outil important pour le séchage du papier tissu, des serviettes à main et des papiers de spécialité. La condition physique de ses éléments a une incidence importante sur la productivité globale de la machine.
L'une des principales causes de la défaillance de l'équipement est sa mauvaise conception ou l'incapacité à concevoir un calendrier d’entretien adéquat.
En ce qui concerne les hottes Yankee, une grande partie de l'entretien futur peut être réduit :
  • en rendant le système plus facile à comprendre et en formant le personnel d'exploitation sur son utilisation adéquate.
  • en intégrant des caractéristiques de conception qui nécessitent peu ou pas d'entretien.
  • en concevant le système pour une accessibilité maximale.
De même, l'exploitation au jour le jour de la hotte Yankee est essentielle pour déterminer le niveau d'entretien régulier nécessaire et l'espérance de vie du système.
Notre objectif aujourd'hui est de proposer des interventions d'entretien minimal pour un système de hotte Yankee; ce système étant composé de trois groupes : la hotte Yankee, les conduits, et le système de contrôle de procédé.

LA HOTTE YANKEE

La Figure 1 montre une vue d'ensemble du fonctionnement de la moitié d'une hotte Yankee. L’air est fourni par un ventilateur de recirculation, réchauffé par un brûleur à gaz, puis distribué uniformément dans les caissons de soufflage de la hotte pour enfin être soufflé sur la feuille. Toutes les composantes de ce système d'approvisionnement interne devraient être dotées de portes d’accès à déclenchement rapide, pour permettre une inspection régulière lors des arrêts de production.

L'extérieur de la hotte comporte des panneaux à rainure et languette (Figure 2), avec portes d’accès pour faciliter les vérifications à l’intérieur (côté évacuation) de la hotte. Lors des opérations de fabrication du papier tissu, il se produit une certaine accumulation de poussière. Si les hottes fonctionnent à moins de 260˚C pendant une période de temps prolongée, ces fibres ne sont pas incinérées à travers la hotte. Elles viennent alors boucher les buses de soufflage, ce qui affecte la capacité de séchage. C’est pourquoi les hottes doivent être périodiquement aspirées ou la poussière soufflée pendant les arrêts de production majeurs, suite à une inspection visuelle minutieuse. Le dépôt de poussière est particulièrement présent dans les systèmes chauffés à la vapeur (les systèmes au gaz sont moins exposés à ce problème puisqu’on les exploite habituellement à une température supérieure à 345˚C pour incinérer les fibres dans le système d’alimentation et de retour d’air).

Des inspections annuelles devraient aussi confirmer que l’alimentation d’air n’est pas courtcircuitée vers le ventilateur d’échappement (portes d’accès mal fermées, fissures sur les conduits ou les caissons de soufflage, etc).
La partie inférieure de la hotte au bout humide est entièrement fabriquée en acier inoxydable, étant donné qu’elle fonctionne constamment dans un environnement humide.
Finalement, l’utilisation d’une plaque carrelée au-dessus de chaque hotte devrait prévenir tout dommage au niveau des joints de panneaux supérieurs. Ce type de dommage laisse des espaces entre les joints de panneaux, ce qui crée des infiltrations d'air diminuant la capacité nette d'évacuation de la hotte.
Le profilage dans la hotte est devenu un outil majeur pour améliorer la qualité et l’uniformité du papier en sens travers de la machine.
Lorsqu'un système de contrôle à distance est présent, l’inspection de routine devrait confirmer si tous les opérateurs et positionneurs de profilage de la hotte fonctionnent adéquatement.

De nos jours, les outils de profilage, comme les douches à vapeur, sont beaucoup plus efficaces. Puisque le profilage avec contact d’air entraîne une réduction de la capacité de séchage, l’usage du profilage dans la hotte doit être examiné et les registres de profilage doivent être réajustés afin de maximiser l’efficacité de séchage de la hotte.


Lors des casses de feuilles, les hottes sont rétractées au moyen d'un "Jactuator".
Les jactuators sont des actionneurs à vis sans fin, mûs par moteurs à air. Ils actionnent des boîtes d’engrenage, qui à leur tour, contrôlent des arbres transversaux connectés aux hottes. La routine d’entretien suivante devrait être réalisée chaque mois sur le mécanisme de rétraction des jactuators :
    1. Lubrifier la boîte d’engrenage du jactuator avec une graisse à pression extrême (EP No.1)
    2. Vérifier les filets et le chariot du jactuator et s’assurer que les pièces en mouvement sont lubrifiées en tout temps.
    3. Garder le boîtier protecteur par-dessus la vis du jactuator. Bien nettoyer les moteurs à air, roues et rampes de roue de toute poussière.
    4. Lubrifier les roulements du moteur à air.
    5. Vérifier l'ensemble "régulateur-filtre-lubrificateur" d'air du moteur à air.
    6. Vérifier et lubrifier les roulements de l’arbre transversal qui relie les jactuators avant et arrière.